Balade entre bocages et légendes locales à Sainte-Thérence

 

20180706_164824

Je profite du temps froid et pluvieux/neigeux de ce début d’année pour faire le point sur mes randos préférées réalisées aux beaux jours. L’envie m’est alors venue de vous parler de la petite commune de Sainte-Thérence et de la petite boucle de randonnée que l’on y trouve. Je vous laisse me suivre!

Sainte-Thérence est un petit village situé à une quinzaine de kilomètres de Montluçon, dans la Combraille Bourbonnaise. Cette vieille province vallonnée s’étend sur les départements du Puy de Dôme, de la Creuse et de l’Allier et offre des paysages magnifiques en toutes saisons. Pour s’y rendre depuis Montluçon, vous emprunterez probablement l’impressionnant barrage de Prat qui contient le Cher, la route monte ensuite puisque le village se trouve en surplomb à 400m d’altitude.

Pas facile de se garer dans le village, il n’y pas vraiment de parking disponible, alors je vous conseille de vous garer en bord de rue à proximité de l’église qui est notre point de départ. Parlons un peu de cette église du XIème et XIIème siècle, de style roman et d’architecture robuste avec son clocher « donjon » carré. Au niveau de la nef, à l’extérieur se trouve un petit monument étonnant. Il s’agit là d’un ancien dolmen christianisé qui fait office de tombeau à la sainte qui a donné son nom au lieu, Sainte Thérence. Selon la légende, cette bergère, qui vivait au Vème siècle dans un village du bord du Cher, ouvrait les eaux de la rivière devant elle pour la traverser. Malheur à celui qui venait assister au phénomène, le seul villageois qui fût assez téméraire pour le faire fit abattre une malédiction sur son village. On attribut à la jeune fille d’autres exploits tels que celui d’avoir dompté un ours qui avait tué son âne… Toujours est-il que les villageois vouant un culte à cette Sainte, le village Neuville-Saint-Julien, devint Neuville-Sainte-Thérence, puis en 1745, Sainte-Thérence. Les pierres du tombeau présentent des traces de grattage et d’usure,en effet les villageois grattaient la pierre pour obtenir une poudre avec laquelle on confectionnait des breuvages qui soignaient les maux de gorge et les convulsions des nourrissons. Nos anciens avaient des croyances parfois très étranges n’est-ce pas? 😉

Bon et si on allait marcher maintenant!

L’itinéraire de 8 km est facile et idéal à faire en famille, d’autant qu’il réserve une belle découverte qui ravira petits et grands. 20180706_150822Il suffit pour cela de suivre les balises jaunes de la Fédération Française de randonnée et c’est parti! Pour commencer, il faut contourner l’église et suivre la rue, le chemin quitte ensuite le village en descente en direction d’un ruisseau que l’on traverse pour ensuite remonter à travers les bocages. On traverse quelques hameaux, au rythme des haies, des chemins de pierre et des charolaises qui paissent dans les près.

Avant d’arriver au hameau de La Thérade, nous empruntons un chemin qui offre une belle vue dégagée sur la vallée du Cher, Montluçon au loin, et Quinssaines et ses éoliennes.

20180706_152253

A la Thérade, les quelques maisons font office de croisée des chemins. Il y a alors le choix de rejoindre directement notre point de départ ou bien de faire un petit détour par les ruines du Château de l’Ours. La signalisation annonce l’aller/retour pour 2.1km et indique un accès difficile…je ne sais pas si le terme difficile est approprié. Le chemin descend dans les bois et glisse un peu mais reste facile à parcourir avec des chaussures de marche basique et  un peu d’attention!

Après avoir dépassé les dernières habitations, on passe une barrière piétonne, et nous voilà en route pour découvrir un de mes sites préférés des alentours de Montluçon. Sur un rocher surplombant le point de confluence du Cher et du ruisseau de l’Ours, dissimulé aux regards parmi les arbres qui autrefois ne poussaient pas grâce aux troupeaux qui paissaient là, se trouvent les ruines d’une ancienne place forte. Sur l’éperon rocheux d’une cinquantaine de mètres de long par une dizaine de large, il ne reste pas grand chose de ce qu’était ce château fort, construit vers 1210 par Guy de Dampierre, Sire de Bourbon, pour protéger Montluçon des attaques Anglaises et surveiller la vallée du Cher qui desservait plusieurs prieurés. Le donjon restauré par la commune reste malgré tout imposant et autour, on devine les restes de quelques bâtiments. Le mur à la base du donjon a été percé pour permettre d’y entrer, on peut alors apprécier l’impressionnante épaisseur du mur de pierre! Je vous conseille d’aller jusqu’au bout de la plate forme sur laquelle des murs d’un mètre d’épaisseur étaient autrefois érigés pour admirer les alentours et laisser libre court à votre imagination…

L’histoire de cette forteresse reste énigmatique pour les historiens et son nom l’est tout autant. « L’Ours » pourrait venir du ruisseau qui coule au pied de la barre rocheuse, de l’ours de la légende de Ste Thérence, d’un hypothétique ours des Pyrénées arrivé là avec une colonie Maure installée dans la région, ou bien encore de la triste légende d’Odile de Montluçon. Cette jeune fille, orpheline d’un seigneur de Montluçon mort en Croisade aurait était enlevée à sa famille et enfermée dans la tour du château par l’écuyer de son père qui était amoureux d’elle.  Un fils naquit dans le château et l’enfant, vêtu d’une peau de fauve, effrayait les paysans qui auraient donné le nom de château de l’Ours à la forteresse. La mère et l’enfant auraient étaient sauvés par un ermite de passage… Si vous vous rendez au château en connaissant toutes ces légendes, nul doute que l’épopée n’en sera que plus mystérieuse 😉 Les amateurs de géocaching pourront d’ailleurs s’amuser à résoudre les énigmes du site!

20180706_161406

Une fois le tour du lieu effectué, vous pouvez descendre jusqu’aux rives du Cher (attention selon la saison, le Cher peut être plus ou moins tumultueux à cet endroit!) ou bien remonter jusqu’au hameau de la Thérade et rejoindre le village de Sainte Thérence par le chemin balisé.

J’espère vous avoir donné envie de sillonner ces petits chemins emprunts d’histoire et de légendes locales. Bonne balade et à la prochaine fois 😉

4 réflexions sur “Balade entre bocages et légendes locales à Sainte-Thérence

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s